logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/04/2006

DU GREGORIEN A LA RENAISSANCE

On dit que c'est Guy d'Arezzo (Français, né près de Paris, et non italien comme certains l'affirment) qui a inventé le nom des notes. En réalité, si l'origine en est indéniablement connue, on ne sait pas exactement qui s'en servit le premier. Le nom des notes extrait de l'hymne à Saint Jean Baptiste:"UT queant laxis, REsonare fibris..." n'était qu'un moyen mnemotechnique utilisé par les chanteurs.
Dès le 9ème siècle, les différentes communautés religieuses tentent de donner au chant grégorien plus d'ampleur en lui adjoignant une autre voix. La première forme d'harmonie s'épanouit à Saint Martial de Limoges vers le 11ème siècle. Ce que l'on nomme alors "organum" ou "diaphonie" (sans doute en relation avec les deux claviers de l'orgue) consiste à combiner une seconde voix en rapport de quarte ou de quinte (intervalle de 4 ou 5 notes)avec la mélodie de base.

14:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

11/04/2006

L'ETE APPROCHE

Ce matin le soleil brille et malgré la fraicheur ambiante, il me semble important de préparer les vacances d'été au bord de la Méditerranée en vous présentant quelques levers de soleil accompagnés de poésies s'y rattachant.


une pluie fine
de sable rouge pâle
referme les lèvres de la Méditerranée
à notre insu le sable vole
abolit toute frontière
rejoint l'air qu'il inonde
d'une rive à l'autre

quand dressé sur la falaise
tu croyais pouvoir écrire
mais que rien ne venait
tu te promettais toi même
le grand saut de l'ange
juste pour essayer
dan le mirage des bleus
mer et ciel confondus

08:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

08/04/2006

Les chansons folkloriques

Pendant que l'église d'un côté et les seigneurs de l'autre avaient tendance à beaucoup plus spécialiser la musique et le chant, les paysans ne restaient pas inertes.
Dans toutes les campagnes, que ce soit pour les fêtes religieuses ou les fêtes païennes des groupes d'instrumentistes, variables suivant les régions (viole, bombarde, biniou, flageolet, cornemeuse,vièle...)allaient de villages en villages pour égayer les mariages, les baptêmes, et même parfois les enterrements.
Si vous consultez des recueils de chants folkloriques, vous y trouverez très souvent des refrains qui sortent des cantiques religieux, beaucoup plus que dans les chants des ménestrels et troubadours.
Ce sont sans nul doute les chants qui tournent autour de Noël qui sont, les plus proches de ce qui se passe dans les églises. Pourtant, il faut bien reconnaître que le "solstice" d'hiver y est souvent présent mais sous une autre forme. Certains prélats réagirent d'ailleurs et lancèrent quelques anathèmes, mais ces Noëls sont restés et ont perduré jusqu'à notre époque.

10:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique