logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/04/2006

Le joli mois de Mai

Aujourd'hui, je n'ai pas le coeur à continuer ma peite histoire de la musique religieuse. Pour une fois de la semaine, il fait beau. Un temps à aller pique niquer. Savez vous qu'en Touraine on appelle cet arbuste l'arbre de Mai, alors qu'ici, c'est

une aubépine tout simplement.

Ne craignez rien, je ne vais pas oublier le muguet porte bonheur. Mais en même temps je vais vous raconter une histoire aussi de Touraine. Dans la nuit du 30 Avril au 1er Mai, il est de tradition d'aller boire le "lait de Mai" dans les caves de Vouvray. Je pense que vous avez deviné ce qu'était ce lait de Mai.

15:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

25/04/2006

LE 16èmè SIECLE

Palestrina, de son vrai nom Pierro Luigi, fut dès le 16ème iècle, le compositeur dont le nom reste attaché à la réforme musicale accomplie par le Concile de Trente.
Les compositeurs italiens se concentrent, au cours des siècles, autour de deux lieux symboles de cette époque: Saint Jean de Latran et Saint Marc de Venise.
Monteverdi qui resta plus de trente ans maître de chapelle à Venise fut, sans nul doute le plus prolixe et le plus talentueux. Il introduisit le style de "basse continue", système qui permet de chiffrer et de réaliser instantanément au clavier les accords les plus graves, chargés d'assurer la solidité de l'architecture sonore.
En France, Marc Antoine Charpentier est à peu près le seul qui ait tenté d'acclimater la musique sacrée polyphonique dans l'ordonnance des offices religieux.

10:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

22/04/2006

LE 15 ème SIECLE

le 15ème siècle offre une sorte de période de transition durant laquelle les grands maîtres publient aussi biendes chansons profanes, dont les plus célèbres restent celles qui constituent "la polyphonie de la Renaissance" que des grandes oeuvres religieuses.
Que ce soit Guillaume Dufay, Jean de Ockegem, Josquin des Près, Pierre de la Rue..., parmi les plus célèbres, ils ont tous prété leur talent à des chants profanes voire même grivois, et à des oeuvres religieuses. Les messes de Dufay représentent une affirmation solennelle du dogme, et l'humble pière de l'humanité croyante. Les motets de Jean de Ockegem, surtout ceux dédiés à la Vierge, sont de toute beauté. Josquin des Près inventa certains procédés de voix qui, par exemple dans son "Ave Verum" sont d'une facture particulièrement riche.

13:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique