logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/03/2007

Après et avant...Avant et après (FIN)

Je suis à la fois, continuellement inquiet et pourtant d'un caractère optimiste. J'appréhende le lendemain, et cependant prends chaque événement extérieur comme un élément à positiver dans la vie.

Je garde au plus profond de moi:
* le bruit des sirènes que je suis peut-être le seul à reconnaître au milieu du brouhaha de la circulation dans la campagne toulousaine le premier mercredi de chaque mois;
* les tremblements du sol que je ressens lorsqu'un séïsme même minime se produit dans la chaîne des Pyrénées toute proche.
* les roulements du tonnerre que j'entends alors que les nuages sont encore si éloignés que personne ne les perçoit:
* le souvenir de la Loire qui reste pour moi, au delà du fleuve de mon enfance cette barrière qui séparait alors le Sud du Nord.

Voilà comment notre enfance, et notre adolescence nous ont été volées, sans espoir de retour. Je ne suis ni une victime, ni un héros, simplement un être humain qui a plus souffert dans son esprit que dans son corps , de la folie de ceux qui voulaient dominer le monde et lui imposer leur manière de vivre et de penser

15:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Merci pour ce récit d'une partie de ton histoire, de notre histoire. Ces souffrances provoqués par la guerre, il ne faut pas les taire sous prétexte de les oublier car elles ont marqué à jamais la mémoire sensorielle de ceux qui ont vécu cette époque (et tu nous le dit en conclusion). Elles ne s'effaceront jamais et en parler, c'est comme agiter un panneau : Attention danger : on n'arrête pas la folie des hommes, ne lui laissons aucune chance de se manifester. Merci pour ce récit si "vivant".
Je t'avais localisé à Nice sur notre carte de la bloguerie, et tu parles de Toulouse...me suis-je trompée ?

Écrit par : Anne-Marie | 04/03/2007

Bonsoir, Je n'ai pas mis de commentaire, mais j'ailu tous tes souvenirs de la période de 39 - 45. Tu as quelques printemps de plus, puisque je n'avais que 10 ans à la libération. Mes souvenirs sont aussi vifs que les tiens, mais sur un autre mode, sans "plateaux" ni littérature sur Corneille. Les colis, je savais à quoi ils servaient, les avions, les sirènes, les bombes et les nuits dans les abris humides de la cave, je m'en souviens fort bien.

Merci d'avoir partagé ta vérité, et puisse nos enfants et petits enfants se souvenir que la liberté se perd plus facilement quu'elle ne se gagne.

Amicalement

Le grillon

Écrit par : christian | 04/03/2007

Bonsoir.
Merci pour ces récits qui nous ont rafraichi la mémoire
Peut-être aurons nous l'occasion de nous rencontrer

Marc le Lorrain.

Écrit par : Renauld Marc | 05/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique